1 2 3 4

You are here

La comission Européenne se prononce sur les produits blanchissants au Peroxyde d'Hydrogène.

0 Commentaires

BLANCHIMENT: 

A l’heure actuelle, des millions de kits de blanchiment des dents ont été vendus dans le monde à des consommateurs en quête d’un sourire plus éclatant. le Comité scientifique des produits de consommation (CSPC) de la Commission européenne a évalué les produits contenant du Peroxyde d'hydrogène pour connaitre leur éventuelle nocivité.


Les produits de blanchiment des dents peuvent se présenter sous forme de gels à appliquer au pinceau, de bandelettes ou de gouttières à utiliser chez le dentiste ou à la maison. Dans ces produits, l’agent de blanchiment est le peroxyde d’hydrogène, communément appelé eau oxygénée. En règle générale, le pouvoir blanchissant augmente avec la teneur en peroxyde d’hydrogène du produit et la durée du traitement.
Les prduits de blanchiment des dents contenant jusqu’à 6 % de peroxyde d’hydrogène sont-ils sans danger ? Doivent-ils être disponibles en vente libre ?
Le peroxyde d’hydrogène est un produit chimique très réactif contenant de l’hydrogène et de l’oxygène. On l’utilise principalement pour produire d’autres produits chimiques, ainsi que pour blanchir le papier et le textile. Par ailleurs, le peroxyde d’hydrogène fortement dilué peut être utilisé pour désinfecter les lentilles de contact.


Le peroxyde de carbamide est un produit chimique composé de peroxyde d’hydrogène et d’urée.

Le peroxyde d’hydrogène et le peroxyde de carbamide sont tous deux utilisés en cosmétique, principalement comme agents de blanchiment dans des produits dentaires tels que les dentifrices et les produits de blanchimentdes dents, mais également dans certains produits pour les cheveux. On les utilise aussi dans certains médicaments comme agents désinfectants, par exemple dans des produits pour traiter les plaies buccales et dans des gouttes pour les oreilles, de même que dans des bains de bouche.
Les études sur des personnes employant à plusieurs reprises des produits d'hygiène dentaire contenant du peroxyde d'hydrogène ont montré qu'utiliser des bains de bouches contenant du peroxyde jusqu'à 1.5% d'hydrogène une fois ou deux fois par jour pendant 2 années n'a eu aucun effet nuisible sur les tissus buccaux, les gencives ou la langue et peut même améliorer la santé des gencives de manière significative. Cependant, une étude a indiqué une décoloration des tissus de la bouche et de la langue quand le produit était utilisé 4 fois pendant 5 semaines. Les adultes qui se sont brossés les dents avec une pâte dentifrice contenant 0.87% peroxyde d'hydrogène deux fois par jour pendant 6 mois n'ont montré aucune différence par rapport à la santé de leur gencive. Les bains de bouches contenant du peroxyde d'hydrogène à 3% employé 3 à 5 fois par jour peuvent causer une irritation chez des personnes qui avait des pathologies de la muqueuse orales; et le rincage et le brossage de 2 à 3 fois quotidiennement avec des produits contenant du peroxyde d'hydrogène plus de de 6% peuvent affecter la langue et les gencives chez quelques personnes en bonne santé.
Certains auteurs supposent que le peroxyde d’hydrogène pourrait agir comme un faible « facteur de cancer », c’est-à-dire qu’il peut légèrement stimuler la croissance ou la multiplication des cellules cancéreuses à cause de la formation de radicaux libres. Les effets potentiels du peroxyde d’hydrogène sur la reproduction et le développement ne peuvent être évalués à l’heure actuelle vu le manque de données.

Les personnes présentant certaines maladies génétiques sont plus vulnérables au peroxyde d’hydrogène parce que leur organisme n’est pas capable de le décomposer efficacement.
Comment le peroxyde d’hydrogène est-il utilisé pour blanchir les dents ?

Les produits de blanchiment des dents pouvant s’utiliser à domicile existent sous trois formes différentes : bandelettes que l’on colle sur les dents, gouttières faites sur mesure qui maintiennent le produit blanchissant sur les dents ou gels que l’on applique directement sur les dents avec un pinceau.

Les produits de blanchiment des dents utilisent du peroxyde d’hydrogène ou du peroxyde de carbamide comme agent de blanchiment. Le peroxyde agit en pénétrant dans la dent et en réagissant avec les molécules responsables des taches ou de la décoloration. En général, plus la quantité de peroxyde est grande, plus le pouvoir blanchissant est élevé.

Selon leur teneur en peroxyde, les kits de blanchiment des dents sont soit vendus librement dans le commerce pour un usage domestique, soit délivrés par les dentistes pour un usage domestique, soit appliqués exclusivement par les dentistes dans leur cabinet. Au sein de l’Union européenne, les produits d’hygiène buccodentaire ne peuvent être vendus librement que s’ils ne contiennent pas plus de 0,1 % de peroxyde d’hydrogène Tandis qu’aux États-Unis, les produits de blanchiment sont vendus à des concentrations plus élevées.

En Europe, les solutions contenant de 5 à 20 % de peroxyde d’hydrogène doivent être étiquetées comme nocives vu le risque d’irritation des yeux et de la peau.

La longueur du traitement dépend du degré de décoloration et du type de produit de blanchiment utilisé. Elle peut aller de courtes interventions au cabinet dentaire à des applications à la maison pouvant durer des minutes ou des heures chaque jour pendant plusieurs jours.
Certains dentifrices contiennent également de petites quantités de peroxyde d’hydrogène.


A quelle quantité de peroxyde d’hydrogène une personne est-elle exposée lors d’un traitement?


La concentration de peroxyde d’hydrogène sur les gencives baisse rapidement pendant le traitement La quantité de peroxyde d’hydrogène libérée dans la salive au cours d’un traitement de blanchiment des dents dépend surtout du type de produit utilisé et de sa teneur en peroxyde d’hydrogène, et seulement partiellement de la quantité de salive produite.


Lors d’un traitement de blanchiment des dents, la concentration de peroxyde d’hydrogène sur les gencives et dans la salive chute rapidement parce que le peroxyde d’hydrogène se décompose rapidement.


On estime qu’un utilisateur de produits de blanchiment des dents avale jusqu’à 25 % du peroxyde d’hydrogène appliqué.


Les produits dentaires contenant du peroxyde d’hydrogène peuvent-ils nuire aux dents ?
Les dentifrices contenant de petites quantités de peroxyde d’hydrogène n’ont pas plus d’effets secondaires que les dentifrices normaux.
Pour les produits de blanchiment contenant de plus grandes quantités de peroxyde d’hydrogène, les deux effets secondaires les plus courants sont une irritation de la bouche et une sensibilité accrue des dents aux écarts de température. Ces deux effets sont temporaires.
Selon la plupart des études, le blanchiment des dents n’abîme pas l’émail.

Le peroxyde d’hydrogène passe facilement à travers l’émail dentaire. Selon la plupart des études existantes, le blanchiment n’abîme pas l’émail. Cependant, quelques études ont signalé que le blanchiment pouvait abîmer la surface de la dent, rendant l’émail plus poreux et entraînant l’apparition d’entailles, de stries et une perte de minéraux.

Après avoir traversé l’émail, le peroxyde d’hydrogène passe dans la dentine et la pulpe dentaire. Dans certains cas, les agents blanchissants provoquent des inflammations mineures de la pulpe. En règle générale, toutefois, le blanchiment des dents ne semble pas abîmer la pulpe des dents saines, probablement parce que les niveaux de peroxyde d’hydrogène utilisés sont trop faibles pour entraîner des dommages. Plus en anglais…
Le blanchiment des dents ne modifie généralement pas la couleur des plombages et autres restaurations dentaires. Il n’endommage ni la porcelaine, ni autres céramiques, ni l’or dentaire. Cependant, il peut légèrement nuire aux restaurations à base de matériaux composites, de ciments et d’amalgames dentaires.

Que faut-il prendre en considération avant de suivre un traitement de blanchiment des dents ?

Il convient de consulter un dentiste avant un blanchiment des dents Au-delà de 0,1 % de peroxyde d’hydrogène, le blanchiment des dents n’est plus qu’une simple procédure cosmétique. Il est important que les dentistes diagnostiquent la cause des taches, évaluent si celles-ci peuvent être enlevées ou non, vérifient si les patients ont un quelconque autre problème de santé buccodentaire et conseillent les patients sur la meilleure façon de traiter ce problème esthétique.
Comme mentionné précédemment, les traitements de blanchiment des dents entraînent couramment une sensibilité accrue des dents et une irritation de la bouche. Ces effets secondaires disparaissent généralement après quelques jours. La surface des plombages et d’autres restaurations peut être endommagée.


Quels commentaires ont été exprimés à propos de cette évaluation ?

Les parties intéressées ont été invitées à commenter les résultats de cette évaluation du Comité scientifique des produits de consommation (CSPC) de la Commission européenne. La plupart des commentaires ont porté sur la disponibilité des produits de blanchiment des dents et sur leurs effets nocifs potentiels sur la santé.
Environ la moitié des commentaires, émanant essentiellement d’organisations de consommateurs et de représentants du secteur de la santé, défendent l’idée que les produits de blanchiment des dents ne devraient être utilisés qu’après consultation d’un dentiste.
L’industrie cosmétique et les organisations s’y rapportant sont d’avis que les produits sont sans danger et qu’ils devraient dès lors être en vente libre dans l’Union européenne.

Les produits de blanchiment des dents contenant jusqu’à 6 % de peroxyde d’hydrogène sont-ils sûrs et devraient-ils être disponibles en vente libre?

Pour conclure, le CSPC (Comité scientifique des produits de consommation) de la Commission européenne a formulé les avis suivants :


"L’utilisation de produits de blanchiment des dents contenant jusqu’à 0,1 % de peroxyde d’hydrogène est sans risque.
A condition qu’elle soit approuvée par un dentiste, l’utilisation appropriée de produits de blanchiment des dents contenant entre 0,1 et 6,0 % de peroxyde d’hydrogène est également considérée comme sûre. Cependant, ces produits ne sont pas considérés comme suffisamment sûrs pour être vendus sans ordonnance et utilisés librement. En effet, les effets nocifs potentiels pour la bouche n’ont pas encore été suffisamment étudiés1 et le cas individuel de chaque patient devrait être prise en compte avant le traitement."


Les études cliniques actuelles indiquent donc que les produits de blanchiment des dents à domicile ne sont pas dangereux lorsqu'ils sont utilisés conformément aux instructions. D'après les renseignements scientifiques que l'on possède, les possibles effets indésirables des produits sur la structure de la dent ou la solidité de l'émail ne soulèvent aucune inquiétude.


Il importe toutefois de suivre le mode d'emploi qui figure sur le produit et d'être attentif aux mises en garde. On ne doit pas utiliser le produit pendant plus de 14 jours sans la supervision d'un dentiste.

Source : Une évaluation du Comité scientifique des produits de consommation (CSPC) de la Commission européenne