1 2 3 4

You are here

Blanchiment dentaire : un avis du Conseil de l'Ordre des Dentistes

0 Commentaires

Le Conseil de l'Ordre va former un recours contre la décision de police sanitaire de l'Agence du médicament (ANSM), publiée le 9 août au Journal officn (lire IDn° 28/29). L'Agence y rappelle l'interdiction de toute vente, utilisatio et mise sur le marché de produits à plus de 6 % de peroxyde d'hydrogène désormais classifiés en produits cosmétiques et non pius en dispositifs méd eaux. Mais voilà, dans sa décision, l'ANSM considère que « quelle que so l'origine d'une coloration dentaire, l'apparition de taches sur les dents n constitue pas en soi une maladie » et qu'en conséquence « les produit destinés à être utilisés sur la face externe des dents en vue de les blanch ou de les éclaircir » n'ont pas de finalité médicale. L'Ordre regrette cett décision qui interdit donc l'usage de produits concentrés à plus de 6 % dans le traitement des dyschromies dentaires. Ce n'est pas parce que les produil d'éclaircissement s'attaquent aux conséquences d'une maladie et non à s cause qu'ils méritent d'être déclassés, estime-t-il. « Dans le cas d'une grippi il ne viendrait à l'esprit de personne de prétendre que le paracétamol n'e: pas un médicament au motif que celui-ci n'agirait que sur les symptômes.

ID 30 11 septembre 2013
http://www.information-dentaire.com/accueil/index.php

BLANCHIMENT: