1 2 3 4

You are here

Blanchiment dentaire : les produits vendus en pharmacie réduiraient l'émail

BLANCHIMENT: 

Les produits de blanchiment des dents vendus dans le commerce éroderaient l’émail dentaire, selon une étude américaine (1). On parle toutefois d’érosion de l’ordre du nanomètre.

L’étude portait sur cinq produits blanchissants (2) sous forme de bandelettes ou de gel appliqué à l’aide de gouttières. Cinquante échantillons de dents ont été traités durant une période de dix jours à trois semaines, selon le produit utilisé. L’étude a démontré que tous les produits blanchissants réduisaient l’émail des dents de 1,2 à 2 nanomètres. En revanche, les dents qui n’ont pas reçu de traitement blanchissant avaient gagné 0,4 nanomètre d’émail durant la même période.

Des dents moins blanches?
L’altération de la couleur des dents peut être causée par la carie dentaire, le vieillissement, la consommation de certains aliments et boissons, le tabagisme ou la prise de médicaments.

« Il n’y a pas lieu de s’alarmer, affirme le Dr Serge Langlois, président de l’Association des chirurgiens-dentistes du Québec. Une perte d’émail de cet ordre microscopique n’est pas nuisible et n’atteint en rien la dureté ou la résistance des dents. » De plus, l’émail des dents se régénère naturellement en quelques semaines ou quelques mois, ajoute-t-il.

L’étude a aussi démontré que, selon le type de traitement, les dents perdaient de 6 % à 19 % de leur élasticité. Bien qu’elles soient rigides, les dents ont une certaine élasticité pour résister aux chocs. La perte d’émail et d’élasticité des dents était la même, peu importe la concentration de l’agent de blanchiment. Les produits testés contenaient soit 9 %, 10 % ou 14 % de peroxyde d’hydrogène ou 22 % de peroxyde de carbamide.

Nettoyage ou blanchiment?

La dentiste Claire Deschamps, qui effectue des traitements de blanchiment depuis plus de 20 ans, met le public en garde contre l’engouement pour ces produits vendus en pharmacie. « Les taches sur les dents causées par des aliments comme le café, ou le tabac peuvent parfois facilement disparaître avec un bon nettoyage, explique-t-elle. Une dent dont la teinte est plus foncée peut toutefois nécessiter un blanchiment à l’aide d’un produit plus concentré qui agira sur le pigment de la dent. »

L’Ordre des dentistes du Québec et l’Association dentaire canadienne recommandent de consulter un dentiste avant d’entreprendre un traitement de blanchiment des dents. « Les obturations, la présence de caries, les racines exposées ou les gencives en mauvais état peuvent réduire l’efficacité d’un traitement de blanchiment ou engendrer des effets secondaires désagréables, comme une hypersensibilité des dents », précise Claire Deschamps.

L’Association dentaire canadienne mentionne sur son site Internet que les effets à long terme des traitements blanchissants(3), qu’ils soient faits chez un dentiste ou à la maison, « sont encore inconnus et doivent faire l'objet de recherches, surtout que les résultats des traitements ne sont pas permanents et que de nombreuses personnes finissent par subir des traitements de blanchiment périodiques ».

Emmanuelle Bergeron – PasseportSanté.net

1. Azer SS, Machado C, et al. Effect of home bleaching systems on enamel nanohardness and elastic modulus, J Dent. 2009 Mar;37(3):185-90.
2. Les produits blanchissants testés étaient les bandes Crest Whitestrips Premium Plus, Crest Whitestrips Supreme, et les gouttières Nite White ACP, Oral B Rembrandt et Trèswhite Opalescence.
3. Pour en savoir plus sur les différentes techniques de blanchiment des dents, consultez le site de l’Association dentaire canadienne.